Chez la femme, la ménopause se manifeste vers l’âge de 50 ans. C’est la période, une étape qui signe l’arrêt de la capacité reproductive. Cette phase s’accompagne souvent de plusieurs modifications déplaisantes dont entre autres les changements d’humeur, l’irritabilité, les bouffées de chaleur. Cependant, d’autres symptômes tels que l’ostéoporose et les troubles cardiovasculaires peuvent apparaître. Le corps assimile moins les nutriments, d’où l’intérêt de les suppléer efficacement. Pour cela, rien de mieux que de consommer régulièrement du miel.

Le miel aide à faire face aux inconvénients de la ménopause

Il faut savoir que la ménopause est, d’un point de vue médical, la période où la femme présente des cycles menstruels irréguliers durant 2 à 7 ans. Mais la véritable ménopause s’installe lorsque l’on n’a plus de règles pendant au moins 1 an. C’est également à cet instant que certains métabolismes organiques présentent des dysfonctionnements, en assimilant moins les nutriments. Il convient donc d’apporter ces derniers à travers une alimentation riche, mais équilibrée. L’aliment idéal est le miel. Il atténue les inconvénients de la ménopause. Néanmoins, sachant le nombre de variétés de miels existants, il convient de bien choisir. Dans tous les cas, tous les miels naturels sont riches en glucides et remplaceront parfaitement le sucre pour le thé et les infusions. C’est aussi un aliment enrichi, naturellement, en potassium et en phosphore. Il a un effet probiotique, idéal pour soulager les troubles de transit. Sa richesse en antioxydants est excellente durant la ménopause pour ralentir le vieillissement cellulaire. Les nutritionnistes conseillent de consommer 15 ml de miel par jour pour avoir une bonne teneur de tous les nutriments.

Quelle variété de miel choisir pour la ménopause ?

La ménopause étant une phase obligatoire par laquelle toutes les femmes passent, il faut s’y préparer en réajustant ses habitudes alimentaires et son hygiène de vie. Car outre la pratique d’un sport doux, on peut également consommer des aliments tel que le miel pour contrer les effets indésirables de la ménopause. Assurément, tous les miels sont bons pour la santé féminine.

Le miel pour profiter de toutes ses vertus en toutes saisons

L’hiver et sa baisse de température sont responsables de la plupart des infections virales comme la toux, le rhume et la grippe. Heureusement, le Miel d’Eucalyptus et le Miel de Niaouli sont deux variétés fortement recommandées en saison froide. Leurs propriétés antibactériennes et antivirales sont excellentes pour prévenir et guérir de ces fâcheuses infections. On peut , par exemple, le dissoudre dans de l’eau chaude ou tartiner le pain ou les biscottes le matin.
L’été, on optera pour des senteurs plus fleuries et plus rares comme le Miel de Cactus, le Miel de Baies Roses et le Miel de Litchi. Riches en vitamines C et B, ces deux miels sont vivement conseillés pour traverser les beaux jours avec le sourire et sérénité.

Autres bienfaits du miel pour les femmes ménopausées ?

Les miels varient en saveurs et parfums. Le choix est large en termes de goûts. Tous les miels regorgent par contre des mêmes bienfaits, qui sont avant tout d’être riches en probiotiques. Ces glucides ont pour rôle de stabiliser la microflore intestinale, un pouvoir non négligeable contre les inconvénients de la ménopause.
Les miels sont aussi une excellente source d’antioxydants, radicaux libres qui provoquent la rouille sur les métaux. En prenant du miel, on ralentit donc leur méfait sur les cellules. De plus, ces flavonoïdes préviennent l’apparition de maladies cardiovasculaires et neurodégénératives.