Dans le miel tout est bon. Et c’est peu dire. En vérité, il n’y a pas que pour son goût si spécial que l’on apprécie le miel. Au fil des années, l’on découvre plusieurs bienfaits du miel insoupçonnés, pour la santé de tous en priorité.

Halte aux radicaux libres

Tous les miels, que ce soit les miels connus ou les miels rares comme le miel de Mokarana, sont d’excellents antioxydants. Le miel contient effectivement des polyphénols, un bouclier naturel contre les oxydants. Pour reconnaître la teneur en antioxydants, il suffit de voir sa robe.Plus le miel est foncé, plus il est riche en polyphénols et en minéraux. Idéalement, l’on privilégiera le miel d’eucalyptus pour une cure préventive. Ces radicaux libres sont ces fines particules qui causent la rouille sur les matériaux métalliques. Ce sont ces mêmes éléments qui font que les cellules vieillissent. Si l’on ne peut pas arrêter le temps, l’on peut au moins ralentir les méfaits des radicaux libres. Il suffira de consommer régulièrement du miel pur et naturel.

Le miel contre les troubles digestifs

Le miel est également connu pour ses vertus laxatives. Cela en fait un aliment fortement indiqué en cas de constipation. Le miel redynamise le système digestif, plus précisément la flore intestinale. C’est grâce à son effet prébiotique qu’il arrive à relancer la multiplication des bonnes bactéries dans le côlon. Prendre du miel aidera les organes internes à retrouver un meilleur équilibre durant la digestion. Puis, cela évitera à l’estomac de faire tout le travail. À ce propos, le miel est vivement conseillé en cas d’ulcères gastriques. À Madagascar notamment, dans les régions où l’on cultive du miel pur et naturel, la bouteille ou le bocal de miel n’est jamais bien loin des grands-mères. On l’appelle la substance des Dieux, le liquide en or qui guérit quasiment tous les maux du quotidien.

Le miel, une alternative au sucre

Être diabétique, implique souvent de faire une croix sur les sucreries. Heureusement qu’il est possible, sinon encouragé, de remplacer le sucre blanc par du miel. Il est un édulcorant naturel sucré à souhait. L’on comptera 200 kcal pour 70 g de miel, contre 400 kcal pour 100 g de sucre. En plus d’être « light », le miel renferme aussi des vitamines, des protéines, des minéraux et des flavonoïdes. En somme, il n’y a que des nutriments essentiels pour garder une santé de fer.

Les bienfaits du miel connu sur la peau

Au-delà de pouvoir garantir un capital santé irréprochable, l’on peut aussi compter sur le miel pour les séances beauté et soin au quotidien. Le miel est largement répandu dans le monde du cosmétique bio et du fait-maison. Mélangé avec d’autres ingrédients comme l’huile végétale, le sucre ou le marc de café, le miel devient un excellent exfoliant pour la peau. Sa spécificité réside dans le fait qu’il soit approprié à tous types de peaux. Que l’on ait une peau sèche, grasse ou mixte, le gommage à base de miel est toujours au goût du jour. Pour les peaux grasses, l’on préconisera de rajouter un peu de jus de citron. Chez les peaux sèches, l’on recommandera de mélanger le miel avec quelques gouttes d’huile d’olives.

Le miel, c’est bon pour l’hiver

Les propriétés antiseptiques du miel à travers sa teneur élevée en polyphénols sont une arme indéniable contre la toux. Il s’agit de l’un de ses bienfaits que tous les parents doivent savoir. On peut également consommer régulièrement du miel pour faire face à une rhinopharyngite, à une angine ou à une bronchite. Bien entendu, certains miels seront à privilégier sachant qu’ils renferment des principes bactéricides, provenant des fleurs que les abeilles ont butinées. Pour l’hiver, l’on recommandera donc le miel d’eucalyptus ou de thym.