Quand on parle de poivre, on a une vague idée d’une épice de couleur noire, moulue. L’on ignore pourtant qu’il s’agit d’une large variété de poivres noirs, aromates hautes en couleur et en saveur. Poivre noir, rouge, blanc, à queue ou sauvage : ce sont autant de condiments que l’on peut incorporer dans les recettes de cuisine. Et si l’on s’attardait un brin sur le Voatsiperifery, un poivre intéressant jusqu’au bout du goût.

Les variétés de poivres noirs au goût du jour !

L’on a pu recenser différentes variétés de poivre noirs, dont une bonne majorité est originaire du sud de Madagascar. Figurent parmi elles, le Voatsiperifery, semblable à la baie des bataks que l’on appelle aussi poivre sauvage. L’on sait cependant que le poivre sauvage de Madagascar se décline en couleur rouge, vert, et noir, selon son degré de maturité au moment de sa récolte. C’est sans doute ce qui lui confère une large palette de nuances gustatives. Menacé de disparaître par des méthodes de cueillette peu scrupuleuse, le Voatsiperifery est aussi l’emblème des plats exotiques de la Grande Île, et qui vient rehausser les plats les plus classiques des quatre coins du monde. Devenu rare en raison de cette anicroche, ce poivre de Madagascar est en passe de devenir l’or noir des chefs étoilés. Il fait néanmoins partie des 05 épices dont on a toujours besoin à la maison.

Un arc-en-ciel de saveur poivrée

Poivre des oiseaux, poivre de Sechouan, poivre de la Likouala : autant de noms et de titres que l’on attribue joyeusement à cette épice connue de tous. Le poivre sauvage de Madagascar accumule à lui seul trois aspects distinctifs, à la vue comme à la bouche. À l’instar de ses cousins, le Voatsiperifery a un goût piquant prononcé, mais bien moins corsé que le poivre noir traditionnel. Les notes de fond rappellent les fruits acidulés, presque citronnés. Revêtu de sa robe noire, il est donc arrivé à maturité. Son goût est piquant, mais subtil. Lorsqu’il est rouge, l’on ne saurait point décrire la découverte olfactive avec de simples mots. C’est une explosion de sensations qui s’opèrent sur les papilles. Le poivre sauvage blanc est semblable au rouge. Il tend à se rapprocher du noir, mais dans des notes moins fortes et moins appuyées, idéales pour les plats légers, tout en finesse.

Voatsiperifery, le poivre de Madagascar au bout du monde

En bon poivre digne de ce nom, le Voatsiperifery comme tous les autres poivres s’incorpore aux recettes dans sa forme concassée, moulue ou entière. Sa véritable distinction demeure dans son goût rond et parfumé en bouche. On privilégiera ce poivre de qualité pour les plats de viandes et de fruits de mer. L’on pourra également agrémenter une recette de légumes avec une ou deux pincées de poivre sauvage pour lui donner du caractère. Si l’on préfère les mélanges au choix, on servira les sauces avec du poivre, sans toucher aux principaux plats. Une alliance inattendue est celle du sucré et du poivré. Le Voatsiperifery est la variété idéale pour accompagner les salades de fruits et autres fruits confits, pour éviter le côté trop saillant des autres poivres.