Il y a le miel naturel, celui qui est pur, et il y a le faux miel. Il vous est sûrement déjà arrivé de goûter un faux sans le savoir. Ils sont tous les deux présents sur la toile et dans les rayons de supermarchés. Mais comment faire la différence entre le faux miel et le vrai miel ? Un miel qui est néfaste pour la santé et un miel de qualité ?

Qu’est-ce que le miel naturel ?

Le miel naturel est le produit de la ruche, il n’est mélangé à aucun autre produit. Au pire, le miel pur peut avoir été filtré et légèrement réchauffé. Mais là aussi, une température en dessous de 36 °C est recommandée pour que le miel puisse garder tous ses bienfaits. Le miel ne peut subir que des traitements légers pour ne pas perdre de sa pureté. Si certains industriels rendent leur miel crémeux en les mélangeant, ceux qui sont les plus consciencieux ne rajoutent rien à leur miel. Tous les miels crémeux ne sont pourtant pas mélangés ou impurs. La texture dépend de la variété de plantes butinées par les abeilles. Certains miels comme le Miel de Litchi ou le Miel Mille Fleurs des Hautes Terres sont naturellement crémeuses. Pour bien choisir votre miel, il convient donc de connaître l’origine florale de celui-ci.

Qu’est-ce que le faux miel ?

Le faux miel est le miel impur ou le miel composé uniquement de sucre. On considère notamment le miel chinois comme du faux miel. Celui-ci a été transformé à cause du rajouts de produits tel que du dextrose, glucose, sucre inverti, sirop de sucre ou de la farine. On trouvera même du miel qui ne contient pas du tout de miel. Certaines industries peuvent aller jusqu’à afficher sur leur étiquette “produit à base de miel” ou “mélange de miel”. Il faut aussi noter que le mélange de miel est différent de du miel polyfloral. Ce dernier, lui, peut être pur, comme le Miel Sauvage des Forêts Sèches, ou le Miel Sauvage des Forêts Humides. Cela signifie que les abeilles de la ruche ont butiné plusieurs variétés de plantes. Le mélange de miel, lui, est du miel associé à des aromates ou conservateurs.

Quelques critères à vérifier :

Les certifications vous prouveront qu’un miel est de qualité, qu’un miel est naturel. On peut mentionner par exemple le label « miel pur » ou le « miel de France ». Il y a également les étoiles attribuées par les associations telles que Cari Belgique. Les connaisseurs pourront identifier le vrai et le faux seulement en regardant la texture ou en goûtant. Ce n’est pourtant pas possible avec l’achat en ligne. D’autant plus que le miel pur se cristallise avec le temps et qu’il devient plus ou moins difficile de s’y retrouver.

Le prix du miel naturel

Le prix du miel permet d’évaluer sa qualité. Attention, le miel le plus cher n’est pas toujours le meilleur. Ce n’est pas parce que c’est cher que c’est naturel. Par contre, le travail que requiert le conditionnement du miel sans faire recours à des additifs est dur. Cela prend du temps et cela demande de la patience. Néanmoins, les bienfaits du miel en valent le coût et le travail. En dessous de 5 € le 500 g, le miel peut ne pas être pur. Il faut donc vous méfier ! Certains sites de confiance permettent une traçabilité du produit.

La cristallisation

Tous les miels finissent par se cristalliser. Certains prendront tout simplement plus de temps que d’autres à grumeler. L’idée que le miel granulé est faux est une idée fausse. Il s’agit d’une solution sucrée sursaturée. Cela signifie qu’il peut se cristalliser rapidement. C’est dans les climats tempérés que la cristallisation se fait le rapide. Cela peut prendre seulement quelques semaines pour du miel issu de certaines sources florales.

Où acheter votre miel naturel ?

Vous avez l’habitude d’acheter vos miels en grande surface ? Essayez plutôt l’achat direct chez l’apiculteur. Si vous êtes de ceux qui font uniquement leur course sur internet, essayez à chercher l’origine du miel et renseignez-vous sur le producteur. Pour Ilanga Nature notamment, le miel est récolté directement chez l’apiculteur avant d’être mis en vente. Il ne subit aucun traitement et vous pouvez vous informer facilement sur le miel. Le bon vendeur maîtrisera assez le produit qu’il vous vend pour en parler. En bref, la meilleure solution est de trouver un commerçant fiable et de rester fidèle à lui.